Test : Portal 2 — A —

Enfin un jeu qui sort de l’ordinaire ! Portal 2, jeu vidéo de puzzle/plateforme à la première personne distribué par Valve et Electronic Arts, a tout pour plaire : des graphismes et une bande son superbes, un style de jeu inventif et un humour très agréablement cynique.

Description et Critique

Dit simplement, Portal 2 — jeu vidéo de puzzle/action à la première personne disponible sur PS3, XBox 360 et PC/Mac — vaut vraiment le coup. D’abord, par son style de jeu hors du commun : vous avez sans doutes déjà joué à des jeux de puzzle en vue subjective, comme Myst, qui consistent à se balader dans quelques zones de jeu fixes et à interagir avec l’environnement à coup de clics et d’utilisation d’objets précédemment trouvés pour avancer dans le jeu. Rien de tout cela dans Portal 2, qui est effectivement un jeu de plateforme (votre personnage bouge, saute, tombe, etc. dans un environnement dynamique). Le concept est simple : vous êtes doté d’une arme qui crée deux portails, un orange et un bleu. Le portail orange vous téléporte au portal bleu, et vice versa. Un petit dessin pour illustrer (parce que dessiner avec Skitch, c’est fun)

L’idée est donc simple, mais permet bien sûr de créer des puzzles riches, innovants et franchement divertissants. Les puzzles dans Portal 2 vous feront réfléchir un moment, en général une demi-heure au maximum, et ne vous obligeront donc sans doutes pas à utiliser une solution (vous savez, cette Walkthrough que nous tapons tous éventuellement sur Google, frustrés après une heure dans la même salle d’un jeu de puzzle). Pas d’hyper-facilité, pas de frustration, juste ce qu’il faut !

Mais Portal 2 ne se résume pas à son style de jeu, qui suffirait pourtant à lui donner une très bonne évaluation. Portal 2 est également un jeu très, très drôle. Je ne peux pas vous donner mon avis sur la version Française, mais la version Anglaise, ses voix et son humour cynique m’ont fait rire du début à la fin. GLaDOS, un robot franchement sadique, vous démontrera son sarcasme et son cynisme avec sa voix robotique et monocorde, alors que Wheatley, un petit robot sphérique et franchement stupide, vous harcèlera avec son accent très British, ses crises de panique et ses plans très foireux. Et si vous n’avez jamais fait la conversation avec une pomme de terre, ou que vous n’avez pas encore connu de tourelles laser franchement émotives, Portal 2 est fait pour vous.

Quant au coté esthétique, Portal 2 est tout simplement magnifique. Les graphismes sont de très bonne qualité, mais surtout les voix, les effets et la musique correspondent parfaitement à l’ambiance du jeu. Cette ambiance, c’est celle d’un laboratoire futuriste désaffecté où l’on aime faire des « tests » qui consistent à balader des cobayes dans des salles de puzzles et à se demander de quelle façon ils connaîtront la mort ; une ambiance donc assez futuriste, mais débordant de cynisme et de dérision au cœur des infrastructures désaffectées de l’Aperture Science Enrichment Center.

Clairement, Portal 2 est un jeu qui vaut le coup, si ce n’est que pour la chanson finale interprétée par GLaDOS. Précisons qu’il est également doté d’un mode deux-joueurs, avec un scénario totalement différent, pour ceux que cela intéresse. En bref, si vous achetez Portal 2, vous ne serez pas déçu.

Notation

Esthétique : A

  • Son : A. Une musique en phase avec l’ambiance générale, des voix et des sons d’ambiance excellents.
  • Graphismes : B. Vous n’admirerez pas le jeu pendant dix minutes, mais les graphismes sont d’excellente qualité.
  • Ambiance : A. On s’y croirait. L’univers robotique, futuriste et très “design” mais au ton toujours décalé est très bien reproduit dans Portal 2

 

Gameplay : B

  • Difficulté : B. Pas de choix de difficulté, mais une difficulté très équilibrée, qui fait réfléchir sans qu’on se prenne trop la tête. Des boss un peu trop faciles, cependant.
  • Type de jeu et rendement : A. Un jeu unique qui exploite son concept avec beaucoup de succès.
  • Durée de vie : B. Environ 8 heures de jeu en Solo, ce n’est pas énorme, mais ce sont 8 heures de jeu inoubliables (j’exagère un peu). Un mode multijoueur à peu près aussi long est également disponible, et c’est un jeu que je relancerais volontiers.

 

Créativité : A

  • Scénario : A. Je lui donnerais un AAA si j’étais une agence de notation, voire mieux, tant le scénario est riche, plaisant, et tant le jeu est drôle. Non amateurs d’humour noir s’abstenir, cependant.
  • Type de jeu et mécanismes : A. Un style de jeu totalement unique et atypique.

 

Note finale : A

Portal 2 est indéniablement l’un des jeux les plus réussis de l’année. Dommage que le temps y passe si vite…