Attaquer la rentrée

Les vacances sont longues, tant mieux ! Ça permet de visionner des films et autres séries… Mais en plein mois de juillet, mon bureau est comme celui des plus paresseux d’entre nous… C’est un joyeux désordre, organisé certes mais un désordre quand même… Pour le bureau de votre chambre je ne pourrai rien faire… Mais pour le bureau de votre ordi, je vais vous aider ici à faire un petit nettoyage annuel qui fera le plus grand bien à votre ordinateur comme à vous. Comment se débarrasser d’un année de cours et de documents tout en les stockant pour pouvoir repartir l’année prochaine avec un ordinateur propre. L’objectif, on ne va pas faire dans la dentelle, se débarrasser de toute l’année précédente pour pouvoir repartir du bon pied. Certains me diront: “POUBELLE !”. Je ne suis pas de cet avis. Des solutions simples vont vous permettre de vous libérer de l’année passée sans la perdre pour autant… On commence en douceur avec :

Le regroupage

C’est simple, votre bureau déborde surement de ce qu’on pourrait appeler des “feuilles volantes”, autrement dit il y a trop d’icônes à l’écran et de documents sans dossiers. Commencez par créer des dossiers par conférence, ou matière, ou race de chaton pour classer les GIFs… Bref, c’est votre bureau.

Ensuite il n’y a plus qu’à mettre tout ça dans un seul dossier avec pour titre ce souvenir de votre vie passée qui devient lourd psychologiquement et gourmand en giga-octets…

Maintenant voyons comment se délester de ces heures de labeur sans les gaspiller en les mettant directement à la poubelle.

Les solutions de stockage

Il existe des dizaines de solutions de stockage pour que vous puissiez mettre ce dossier autre part que sur votre ordinateur tout en pouvant le retrouver rapidement et sans trop d’efforts. En voici une brève description des plus efficaces:

-* La clef USB (ou le disque dur externe). Bon tout le monde pense à ça en premier. On va mettre ça sur le disque dur de 500 Giga familial et comme ça on en parlera plus jamais. Je suis le premier à utiliser cette option. Quelques problèmes cependant. Tout d’abord, ces données ne seront pas accessibles si facilement puisqu’elles seront toujours chez vous et qui sait, l’année prochaine ces cours pourraient vous servir de monnaie d’échange dans la bibliothèque…

_ De plus, un disque dur externe ou une clef USB ne sont pas indestructibles… Ou vous pourriez les perdre. Bref, c’est un bon moyen de stockage mais qui ne convient pas tout à fait à une conservation durable de vos données (Je veux montrer mes efforts à mes petits enfants tout de même) ou à un accès rapide. une solution existe pour remédier à ce problème.

-* Le Cloud. Je sais, vous m’avez vu venir avec ça non ? Pour les plus orthofascistes de nos lecteurs, le Cloud ou Données dans le nuage correspond à une plateforme de stockage dématérialisée. En clair, vous allez entreposer vos données sur des serveurs externes accessibles par internet. Ce qui résout les principaux problèmes de la clef USB. Vous ne perdrez plus jamais vos données (car vous serez avertis de la fermeture du service) et elles seront accessible de partout (j’entends partout où vous serez connecté à Internet…)
_ Mais cette solution pose quelques problèmes aussi… Un seul en fait, vous allez entreposer vos données sur le serveur de quelqu’un d’autre. Il est donc primordial de voir quel droit il s’arroge sur celles-ci lorsque vous les laissez stockées sur ses serveurs. Je vais donc vous présenter trois des principales solutions pour stocker vos données en ligne (je rappelle qu’il en existe des dizaines d’autres…).

**Google Drive


On commence par celui que j’utilise le plus, Google Drive… Il propose deux services : un service en ligne et un logiciel à télécharger sur vos ordinateurs. Le service en ligne pouvant s’utiliser sans avoir à télécharger le logiciel. Si vous êtes un utilisateur de Google Document comme moi, ou si vous avez un compte Google, des données à vous sont déjà sûrement sur Google Drive. Sinon, il vous suffit de créer un compte Google ! (Pour le tutoriel à Google Document, je vous renvoie à cet article.). Donc voilà, Google Drive, c’est facile et pratique.

Pour y stocker rapidement votre dossier, ouvrez Google Chrome (qui permet l’importation de dossier entiers), et dans l’interface de Google Drive vous n’aurez qu’à glisser le dossier de votre année et attendre la fin de la copie pour qu’il soit accessible de n’importe quel ordinateur pouvant accéder à Google et déjà classé.

_ Seul problème de cette solution… Google se laisse le droit d’accéder à vos fichiers “pour améliorer ses performances à votre égard”, il ne vendra vos cours à personne mais pourrait se servir de ces informations… Donc si vous bossez sur un truc du type “secret industriel classé triple alpha à n’ouvrir que par le personnel accrédité”… n’utilisez pas Google Drive… Mais pour vos photos de chatons et les notes d’amphis de Yann Algan… Je pense que ça devrait aller. En tout cas ça ne me pose pas de problème.

**Skydrive


La solution de Cloud proposée par Microsoft. Elle ressemble beaucoup à celle de Google et si vous avez une adresse Hotmail ou Live, elle sera très simple d’utilisation et facile d’accès. Elle se distingue de celle de Google en cela que vos données sont cryptées sur les serveurs de Microsoft. Chez Google, vos données sont cryptées lors de l’envoi vers le serveur, mais pas lorsqu’elles sont stockées…. Chez Microsoft oui ! (Attention, Microsoft possède toujours les clefs de cryptage des documents, au cas où la police en aurait besoin.)

**Dropbox


Enfin, et si vous détestez les géants de l’informatique qui commencent à agréger beaucoup de données… Réunissant de plus en plus de services… Il y a toujours la petite société qui propose le même genre de service ! Sur Dropbox, vous pourrez déposer jusqu’à environ 20 giga-octets de données et elles seront toujours cryptées (pour plus, c’est payant) ! Enfin, je vous invite à aller visiter toutes les pages d’accueil de ces sites qui proposent de très bonnes vidéos d’explication du principe du cloud computing.

À vous de choisir celui qui vous le plaît le plus… Rien ne vous empêche pour une sécurité optimale de la sauvegarde de vos données, de vous inscrire sur les trois services… Voir plus ! En tout cas, vous voilà parés pour la rentrée…


  1. Thibaud Lauxerois dit :

    Concernant les solutions de cloud que vous proposez, vous pourriez mentionner l’offre d'[Amazon Glacier ->http://aws.amazon.com/fr/glacier/], qui n’est certes pas tout à fait un cloud, mais qui propose une solution de sauvegarde tout à fait novatrice et très compétitive (c’est pas fait pour stocker sa série préférée, mais plutôt des données que l’on consulte occasionnellement. Je vous laisse lire le descriptif pour vous faire une idée).
    Concernant l’utilisation du cloud, un [Rikiki de chez Lacie->http://www.lacie.com/FR/products/product.htm?id=10517], même s’il n’est pas un monstre en terme de débits (il est malgré tout supérieur à une connexion à Internet non fibrée), propose un stockage allant jusqu’à 1,5 tera pour une taille légèrement supérieure à l’iPhone 4S. Il peut se ranger dans une poche ou dans un sac très facilement (et il n’est pas lourd). Quant aux clefs USB, on peut facilement en trouver des modèles très petits à moindre coût, proposant des capacités parfois intéressantes.
    Par ailleurs, en sauvegardant sur Internet uniquement, on perd l’accès à ses données quand on n’a pas d’accès (ou un accès limité) à la toile ; et surtout, pour les plus paranos d’entre nous, quand on offre ses données à une société américaine, même sur un serveur situé en Europe, on les offre à l’État américain : le PATRIOT Act permet à ses différentes agences de lire à volonté le contenu des serveurs d’entreprises américaines.
    Enfin, n’oubliez pas ce qui est arrivé avec Megaupload qui a été fermé du jour au lendemain. Les milliers de To stockés sur cette plateforme n’ont jamais été restitués à leurs propriétaires. Gardez-donc vos données sur vous, vous serez plus en sécurité. Ou alors, si vous tenez à pouvoir y accéder depuis Internet, branchez un disque dur sur un [Raspberry Pi->http://www.raspberrypi.org/] connecté à Internet, et utilisez-le comme cloud personnel. Vos données restent personnelles, confidentielles et sûres. Et si vous avez juste envie d’un double de vos données au cas où votre 9m² brûlerait, copiez vos données sur un second disque dur crypté que vous posez chez un ami de confiance et le tour est joué !
    En un mot : utilisez les clouds pour partager vos données avec vos amis, mais ne vous en servez pas comme solution de stockage unique.

  2. simon dit :

    Contrairement à ce qui est dit dans l’article (et à beaucoup d’autres endroits), le cloud n’est pas du tout une solution de stockage dématérialisée. C’est une solution de stockage qui fait même appel à du matériel beaucoup plus conscéquent que l’ancien disque dur à la papa (data center, systeme de climatisation, onduleurs, etc.). Les data centers n’ont rien d’immatériel, le cloud non plus!

    1. Konrad dit :

      Merci pour cette clarification. Ce qu’on veut dire, c’est bien sûr que le Cloud est une solution de stockage “dématérialisée” du point de vue de l’individu seul (on stocke en ligne et non pas sur un disque dur).

Comments are closed.