Actualité : LoL — Finale des IEM (Intel Extreme Masters)

Ce samedi après-midi, entre deux préparations d’exposés, je me suis accordé une pause de quelques heures afin de regarder la finale des IEM. N’ayant découvert le phénomène du e-sport que depuis très récemment, c’est sur les bons conseils de Baralai que je me suis mis à la recherche d’un streaming en live afin d’être dans l’ambiance de ce match qui opposait les Moscow 5 (équipe russe) contre les Dignitas (équipe américaine).Commentaire de la finale des IEM section League of Legends du 10/03/2010

Sommaire

-* L’avènement du Pro-Gaming
-* Préparatifs
-* Le match

 

L’avènement du Pro-Gaming

Ce tournoi a pris place à Hanovre, en Allemagne, et la première chose m’ayant marquée a été de voir autant de personnes rassemblées dans une salle très bien équipée (deux écrans géants, des caméras très présente, une loge spéciale pour les commentateurs, un éclairage impressionnant …), avec des annonceurs publicitaires à faire pâlir d’envie même la très célèbre NBA.

C’est un fait, nous sommes entrés dans l’ère du e-sport. On se rend compte un peu plus de la portée du phénomène en découvrant les prix offerts : $100 000 pour le gagnant du tournoi et $50 000 pour le finaliste (et encore de nombreux prix pour les équipes n’ayant pas réussi à atteindre le dernier ces rangs). On est bien loin des quelques claviers et souris d’ordinateurs offerts lors des traditionnels LAN parties. De tels prix permettent à des joueurs de faire de leur passion un métier, et vont sans doute permettre l’émergence d’un phénomène encore quelque peu marginal : le Pro-Gaming.

 

Préparatifs

Au bout d’une heure de préparation (le stream a commencé à 14 h 45) et de distribution de cadeaux publicitaires au public, les deux équipes sont en place :

-* D’un côté, la team M5 d’une moyenne d’âge de 20 ans (on notera la présence d’un joueur de 16 ans à leur côté)

-* De l’autre la team DIG (en moyenne plus âgée mais moins uniforme)

Les deux équipes sont sur-équipées de produits gracieusement fournis par les sponsors, et on peut facilement estimer l’ensemble des fournitures informatiques à un montant de plus de 10 000 €. Tous les joueurs, casques vissés sur les oreilles, se préparent à mettre à profit les milliers de parties d’entraînement disputées; pour prouver au monde qu’ils sont la meilleure équipe du moment.

 

Le match

Dans un match de League of Legends, la première phase, primordiale, est celle du choix des champions. Chaque joueur choisit un personnage, mais dans un ordre défini. D’abord une équipe, puis l’autre … Le tout après avoir banni six champions (3 par équipe). Après cette phase qui dure une dizaine de minutes, la partie peut réellement commencer.

Ce que vous devez ici savoir c’est que les M5 ont gagné la première manche assez facilement, contre une équipe avec un style de jeu beaucoup trop classique et ayant choisi des champions peu adaptés au choix adverse. Après une victoire expéditive, la deuxième manche est lancée, et c’est celle-ci que j’ai choisi de vous détailler.

Voir la rediffusion du match

**Commentaire de la seconde manche

Lors de la phase de choix des champions, les héros suivants ont été bannis : Cassiopée, Karthus, Lee Sin, Gangplank, Urgot et Nocturne. Urgot et Karthus avaient en effet été fatals aux DIG lors de la manche précédente. Les compositions respectives des deux équipes étaient :

-* M5 : Ryze, Janna, Shen, Udyr, Kog’Maw

-* DIG : Shyvana, Irelia, Corki, Soraka, Morgana

-* Au bout de trois minutes, un premier Gankattaque coordonnée est lancé par Shyvana sur Shen, avec l’aide d’Irelia, mais celui-ci n’aboutit pas grâce au sort dash de Shen.

-* La minute d’après, Udyr, épaulé par Ryze au mid, ganke Morgana et effectue un Dive attaque sous la tour. Morgana tombe malgré l’utilisation par celle-ci de sa cage ainsi que de son bouclier.

A ce niveau de jeu, le travail de map control est très important, si bien que toute la rivière est déjà remplie de wards de part et d’autre.

-* Après 7 minutes de jeu, Shen se fait à nouveau ganker en top, mais s’en sort à peu de choses près alors qu’un dive aurait été possible mais n’est pas tenté par les DIG. Deux minutes après, celui-ci se fait à nouveau attaquer et s’échappe très intelligement du combat en utilisant son flashcapacité permettant à un personnage de se téléporter instantanément vers un lieu proche successivement à son sort de dash.

-* A 12 minutes, le dragon est fait par les M5 sans rencontrer de résistance aucune de la part des DIG.

A ce stade de jeu, il y a un avantage de 2000 d’or pour les Russes.

-* Les DIG, ne voulant pas voir le scénario de la partie précédente se répéter, tentent un counter-jungling en essayant d’envahir la jungle adverse mais se font repousser.

-* A 14 minutes, Soraka en bot lane facecheck le fait de vérifier si quelqu’un se trouve dans les buissons en se déplaçant dedans les buissons adverses et tombe sur un os, ou plutôt deux. Kog’Maw et Janna l’attendaient là, et l’enchaînent jusqu’à ce que la prêtresse tombe sous les coups de l’artillerie vivante. 2 kills à 0 pour les M5.

-* Peu après, toujours dans cette même bottom lane Ligne du bas, Corki, trop avancé, se fait tailler en deux par un joli mouvement bien coordonné de la part des Moscovites, qui en profitent pour push la lane le fait de tuer les sbires adverses afin de permettre à sa propre vague de sbires d’attaquer la tour.

-* Les DIG, assez incertains, se dirigent ensuite vers la tour du milieu, qu’ils attaquent et détruisent. Il est à noter que c’est la 1ère tour que les DIG font tomber dans cette finale.

-* A 20 minutes, les Dignitas se dirigent vers le dragon et l’entament alors que les M5 viennent les harasser. Un gros teamfight combat impliquant la majorité des joueurs des deux équipes a lieu devant l’emplacement du dragon, et les américains se font littéralement fait rouler dessus, la seule survivante étant Morgana. Les M5 en profitent pour faire le dragon et se trouvent alors en position plus qu’avantageuse, le score étant dorénavant de 7-2 tout en ayant un avantage de 5000 d’or.

-* Les Russes continuent sur leur lancée et prennent la tour du bas tout en faisant un kill. Ils se ruent ensuite sur Morgana et Shyvana à qui ils ne laissent aucune chance. Les M5 semblent inarrêtables à ce moment de la partie et en profitent pour prendre la tour du milieu tout en arrêtant net les espoirs de Corki qui croyait pouvoir la défendre. 11-2 pour les M5 à 23 minutes de jeu.

-* A 25 minutes, les M5 pushent la bot lane et se dirigent dangereusement vers l’inhibiteur alors que les DIG reviennent un peu tardivement. La tour du milieu se fait bien entamer, et les M5 se retirent pour aller faire le dragon à 28 minutes; puis enchaîner sur la tour du haut. A ce moment du jeu, on est passé à 7000 d’or de différence entre les deux équipes.

-* En bot lane, on assiste à un combat un contre un entre Kog’Maw et Janna. Le premier est en très mauvaise posture lorsque Shen, par le biais de son ultimate, déboule dans le combat en tuant l’assaillante suite à un superbe mouvement que l’on peut qualifier d’un des plus beaux de la partie.

-* A 30 minutes de jeu, les Moscow 5 tuent Baron, et se ruent en mid en dévastant les champions DIG se trouvant sur leur passage. Ils prennent les tours mid et bot et les américains, sentant leur heure arriver, préfèrent écourter la leçon de réalisme que les M5 leur ont donné tout au long de cette finale et abdiquent, laissant aux Russes le titre de champions du monde de League of Legends !

Félicitations à l’équipe des M5 de nous régaler avec leur style de jeu révolutionnant chaque jour un peu plus le concept de la Metagame !!!