Actualité : La 4G, petite révolution?

Mardi 27 Septembre, Orange, Free, Bouygues télécom et SFR déboursaient un total de 926 millions d’euros pour l’obtention de fréquences 4G. Une deuxième vente de fréquences en décembre devrait engager des sommes plus grandes encore. Pourquoi les opérateurs misent autant sur cette nouvelle technologie? La réponse est dans les lignes qui suivent.
La 4G arrive mes petits amis… et avec elle son lot de nouveautés ? Oui, voire une redéfinition totale de nos usages d’internet sur mobile. Aujourd’hui internet sur les smartphones, au final c’est quoi ? Gérer sa boîte mail, lire l’actualité, rechercher des informations… et plus récemment aller sur les réseaux sociaux. Un usage qui rappelle éminemment les premières heures de l’internet sur les ordinateurs fixes. Puis le haut débit ou “ADSL” est arrivé et a chamboulé nos habitudes, ouvrant la voie au “streaming” (youtube, dailymotion), au téléchargement légal et illégal, à la vente en ligne et à encore toute un liste de pratiques devenues monnaie courante pour les surfeurs de toutes générations. Ce fut une petite révolution, faisant exploser le nombre d’utilisateurs et les fonctionnalités.

Quel rapport avec le sujet de l’article ? Hé bien la 4G sur mobile, au final, ce n’est rien de moins que le passage à l’ADSL pour la téléphonie mobile. La comparaison avec les supports fixes peut vous donner une idée des implications que ce changement entrainera. L’accessibilité aux contenus multimédias va exploser pour les supports mobiles. On peut notamment
s’attendre à être en mesure d’acheter et de visionner des films directement depuis son Ipad ou son Android, où que l’on se trouve.

On peut aussi compter sur l’apparition de fonctionnalisés tout à fait nouvelles, l’association du haut débit et de la mobilité n’ayant jamais été expérimentée à grande échelle. La 4G permettra par exemple de retransmettre directement sur le web et les réseaux sociaux ce qu’on filme avec notre Smartphone. Imaginez l’implication pour le journalisme. Que se passera-t-il lors des grands instants médiatiques comme le soulèvement du monde arabe? Le monde entier sera peut être rivé à son ordinateur, regardant en direct les derniers rebondissements retransmis par des habitants sur place. La transmission d’information passerait à la vitesse supérieure.

Pas étonnant alors que les grands opérateurs se disputent pour pouvoir distribuer la 4G… Free allant jusqu’à s’engager sur un marché qui n’est pas le sien, la téléphonie mobile. Un aspect positif dans tous les cas : le déploiement d’un réseau 4G, bien moins couteux que l’installation de lignes fixes, devrait faire sensiblement baisser les inégalités d’accès au haut débit.


  1. Aleskandra dit :

    Quoi? La 3G ça va être fini? Attends voir, ça avait déjà commencé?
    Je continue pourtant à m’amuser comme une petite folle sur le WAP, moi.

    1. lilytu dit :

      Donc l’évolution, c’est de regarder le dernier “How I met your mother” sur l’écran de son iphone plutôt que sur son écran de 17 pouces ? Mouais….

      1. Konrad dit :

        Je pense que ça risque au moins d’apporter une certaine utilité à l’iPad. Parce que maintenant, il faut avouer que ça ne sert quand même pas à grand chose…

  2. Data dit :

    C’est intéressant, ça explique bien le principe, joli article.
    Mais t’as oublié une petite précision : la bataille pour le réseau 4g est presque déjà pliée en France. L’état a déjà lâché ses lots de fréquences, et Free et Orange ont tout raflé. La 4g, c’est cool, mieux répartie, c’est encore mieux 🙂

Comments are closed.